mercredi 5 juin 2013

Communiqué des élus municipaux de l'Union Pour Aulnay- UMP

Les conseillers municipaux de l'Union Pour Aulnay (UPA) sont satisfaits de l'investiture de Bruno BESCHIZZA par la commission nationale de l'UMP et tiennent à le féliciter chaleureusement. 

Bien que cette investiture doive être avalisée par le Conseil national de l'UMP, nous sommes certains qu'il est l'homme du rassemblement dont Aulnay a besoin. 

Bruno BESCHIZZA a toujours défendu les valeurs de la droite et du centre. Son parcours, au service des autres, a démontré son attachement profond à la fois aux valeurs d’autorité qu'aux valeurs d'humanisme.

Enfant de notre département, élu régional depuis 2010, il a toujours été aux côtés des habitants de la Seine-Saint-Denis, dont les Aulnaysiens. À cette occasion, il a démontré sa capacité à rassembler la droite et le centre, ce qui est indispensable pour la reconquête d' Aulnay.

Notre ville est à la croisée des chemins. Alors qu'elle est en plein déclin économique, que l'insécurité s'accentue partout, des opportunités majeures comme le grand Paris réclament une vision régionale autant que locale.

Sa candidature est une chance pour la ville d'Aulnay et nous lui affirmons et apportons tout notre soutien. Il pourra compter sur une équipe soudée et motivée qui travaillera de concert avec lui pour tous les Aulnaysiens.

-- 
Séverine Maroun

Déléguée de la 10ème Circonscription

AFP : Beschizza investi par l'UMP pour les municipales à Aulnay-sous-Bois

Bobigny : Le secrétaire national de l'UMP à la sécurité, Bruno Beschizza, a indiqué mardi à l'AFP qu'il briguerait le poste de maire d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) aux élections municipales de 2014.
Depuis la semaine dernière, "je suis le candidat officiellement investi par la commission nationale d'investiture de l'UMP coprésidée par Jean-François Copé et François Fillon", a déclaré M. Beschizza, candidat malheureux aux législatives de juin 2012 dans le département.
Cette investiture doit encore être formellement avalisée par un Conseil national du parti à une date qui n'a pas encore été décidée.
Devançant toute critique sur un "parachutage" dans cette ville devenue un symbole de la crise avec la fermeture en 2014 de l'usine du constructeur PSA Peugeot Citroën, M. Beschizza s'est présenté comme "un pur produit de la Seine-Saint-Denis".
Ce conseiller général de 45 ans, né à Montreuil, père de cinq enfants et vivant à Rosny-sous-Bois, a assuré qu'il allait s'installer dans la commune dans les mois qui viennent. "Je ne vois pas comment on peut porter un projet sans vivre dans la ville", a expliqué l'élu, titularisé dans le corps des sous-préfets par Nicolas Sarkozy entre les deux tours de la dernière élection présidentielle.
M. Beschizza avait été nommé sous-préfet hors cadre dès son élection au conseil régional d'Ile-de-France, en avril 2010, ce qui lui permettait de retrouver un salaire équivalent à celui qu'il percevait comme haut gradé de la police, une fonction qu'il avait dû abandonner car elle était incompatible avec un mandat électif, selon plusieurs sources.
La ville de 82.000 habitants, dont l'usine automobile employait quelque 3.000 personnes, est dirigée par le socialiste Gérard Segura, qui l'a conquise en 2008 en battant le maire sortant UMP Gérard Gaudron.
"J'arrive avec la main tendue vers toutes les forces de la droite républicaine française, et l'UDI en fait partie", a souligné M. Beschizza, qui dit vouloir "montrer le visage d'une droite qui rassemble".

2013/06/04 16:47:15 GMT+02:00
MSE02307 #770846 DVBP 2502 DZL14 (4) AFP (313)