jeudi 25 avril 2013

"Aulnay ne doit plus rimer avec insécurité !" Le communiqué !

Vous trouverez dans ce post le communiqué de presse de l'UPA concernant l'école Louis-Aragon et l'affaire de méthadone.


lundi 22 avril 2013

En espérant qu’un jour le terme « insécurité » ne rimera plus avec Aulnay-sous-Bois…


Cette fois-ci, ce sont les habitants du Gros-Saule qui tirent la sonnette d’alarme. Cela fait tout juste un an, à la suite du départ à la retraite de la gardienne de l’établissement scolaire Louis-Aragon, que les allées et venues se multiplient aux abords de l’école en-dehors des heures d’ouverture. Bruit, sentiment d’insécurité, dégradation de biens publics, couteaux et désormais flacons de méthadone (substitut à l’héroïne…) … sont le lot quotidien, nuit et jour du voisinage.

Après avoir alerté le Maire, à plusieurs reprises, de ces problèmes récurrents d’incivilité, après avoir demandé au Maire le remplacement de la gardienne, après avoir alerté l’ensemble de la municipalité sur ce climat de violence qui s’installe nuit et jour, les familles d’élèves ont appris que Gérard Segura refusait de nommer un nouveau gardien par mesure d'économie ! Rien que ça… Une mère citée dans le parisien : « on ne demande pas grand-chose, juste la sécurité pour nos enfants ! »

Si cela continue, on va finir par penser que la sécurité des habitants n’est malheureusement pas la priorité numéro 1 de notre cher Maire Segura - le bien-être des Aulnaysiens et de leurs enfants n’étant qu’une préoccupation mineure pour notre belle majorité socialo-communiste.

Par conséquent, le nombre d’agressions aux abords des écoles a augmenté de façon exponentielle, sans oublier que des enfants de l’école Louis-Aragon ont trouvé des couteaux à deux reprises dans la cour de récréation. Jusqu’à quand cette situation va-t-elle durer ? Que faut-il faire pour que le Maire entende, une bonne fois pour toutes, le désespoir de ces familles qui déposent tous les matins, la boule au ventre, leurs enfants à l’école ?

Alors, Monsieur Segura, soyez enfin courageux et embauchez un nouveau gardien ! Sans oublier d’installer des caméras aux abords de l’école !

Ah mais oui c’est vrai, vos alliés communistes estiment que les caméras de vidéo-surveillance sont une atteinte à la « liberté » de l’individu… On avait oublié…

UPA

vendredi 19 avril 2013

M. SEGURA ET SA MAJORITE FANTÔME RENFORCENT SA COM. !



Depuis plusieurs conseils municipaux, le maire est incapable de réunir sa majorité. En effet, sur les 30 conseillers municipaux qui forment cette dernière, on compte chaque fois une dizaine d’absences régulières.

Récemment, deux membres de cette majorité, messieurs Benjana et Guendouz étaient virés pour absences répétées. Ces derniers ont expliqué qu’un profond désaccord était à l’origine de cette politique de la chaise vide.

On se demande à présent quels vont être les suivants. D’autant plus qu’hier soir, lors du vote de destitution du mandat d’adjoint au maire de M. Benjana, un membre de la majorité s’est prononcé contre, à bulletin secret.

C’est dire si l’ambiance est bonne ! Devant tant de désordre, l’ensemble des élus de l’opposition ont quitté hier, le conseil municipal avant la fin de la séance, contraignant le maire à lever la séance. Une façon de lui rappeler qu’on ne peut, sans cesse, mépriser la parole des conseillers municipaux, quand on n’a même plus la capacité d’avoir le quorum !

Pour palier à ces difficultés qui vont encore s’amplifier à l’approche des élections, le maire a multiplié hier les délibérations concernant sa communication.

Ainsi, il veut créer un office du tourisme (sans rire), pour vanter toutes les bonnes actions de la ville. Et nous qui pensions que c’était déjà fait …

Mais ce n’est pas tout, un « club des partenaires » va aussi voir le jour qui a, lui aussi, dans ses attributions de « promouvoir l'image de la ville ». Décidemment quel besoin de « vendre »!

Et comme si cela ne suffisait pas, le maire a proposé hier au conseil municipal de mettre une banderole appelant à la construction du futur commissariat sur le terrain qu’il a prévu pour cela : un sévère aveu d’impuissance et une façon de faire encore de la communication auprès des électeurs ! L’ensemble des élus de l’opposition ont refusé cette action totalement illégale dans le cadre de la campagne électorale.

Alors que tout va mal pour la ville : délinquance au plus haut, développement économique au plus bas, urbanisme décrié, autisme du gouvernement; le maire choisit d’investir encore plus dans la seule chose qu’il contrôle encore : la communication.

Aulnaysiens : attention à la publicité mensongère !

lundi 15 avril 2013

Battle de l'Association VNR : Non à sa suppression !

Cette année, l'association VNR fête les 10 ans de son Battle ! Mais nous avons été alerté qu'à moins de 7 semaines de la date habituelle de la tenue de cette manifestation internationale, l'association était sans aucune nouvelle de la Mairie et cela depuis des mois.
L'équipe municipale précédente n'avait pas hésité, il y a 10 ans, à soutenir cette initiative forte de l'association VNR. Elle a d'ailleurs toujours soutenu ce projet qui, au fur et à mesure des années, est devenu un événement de renommée internationale, tout en restant un spectacle très apprécié des Aulnaysiens, notamment des plus jeunes.
Cette façon de faire du Maire et de son équipe, incapable de donner une réponse claire depuis plus de 6 mois à l'association VNR, est inadmissible.
Elle démontre un mépris profond pour tout ce qui n'est pas directement "au service du maire" et apparaît comme la négation totale du travail mené depuis longtemps par des passionnés.
Même si, compte tenu du temps restant, il sera très difficile à VNR de monter un événement à la hauteur de ce qui est fait chaque année, nous sommons le Maire d'assurer, comme nous l'avons toujours fait, la tenue de ce Battle international qui prône la mixité, y compris en se déroulant dans le centre ville, au gymnase Pierre Scohy.
Si des économies sont à faire, elles sont ici mal placées. Le coût d'une telle manifestation pourrait, par exemple, être financée par une simple baisse de 10% des indemnités des élus de la majorité ! Cela en dit long sur leur choix ...
Alors monsieur le Maire, ne sacrifiez pas l'un des seuls événements populaires et de dimension internationale dont notre ville dispose !

Union Pour Aulnay : Tract N°5 La Vidéo Surveillance !

Vous trouverez dans ce billet un extrait du tract N°5 ainsi que le lien pour le consulter dans son intégralité.

VIDEO-SURVEILLANCE : ENFIN !

Le conseil municipal a voté en mars une demande de
subvention pour remettre en marche la vidéo-surveillance.
Compte tenu de l’urgence que représentent les problèmes de
sécurité, nous avons approuvé cette subvention.

Ce qui ne nous empêche pas de trouver discutable l’attitude
de la majorité. Une fois aux affaires, M. Segura et son équipe se sont
systématiquement attaqués aux outils de prévention et de sécurité que la
précédente majorité avait mis en place : suppression de l’observatoire de la
tranquillité publique, arrêt de l’entretien du système de vidéo-surveillance
(avec pannes en conséquence), suppression de la police municipale de nuit et
de la télésécurité municipale.

Et voilà qu’à 12 mois des élections municipales, alors que nous n’avons cessé
de la réclamer, la majorité découvre enfin l’utilité de la vidéo-surveillance en
réinstallant des caméras ! Le maire réagit uniquement à des fins électoralistes
lui qui pendant 5 ans a laissé l’insécurité s’installer dans notre ville…

Trafics en tous genres, drogue, racket, cambriolages, menaces verbales,
violences aux personnes, autant de maux qui ont atteint un niveau terrifiant
au cours de ces 5 dernières années, et qui ne vont pas s’effacer en un
claquement de doigts. La remise en place partielle du système de vidéo-
surveillance ne suffira pas. Nous demandons le retour de la police municipale.

Et nous demandons la reconquête totale de toutes les zones de non-droit,
pour que chaque habitant de notre ville puisse vivre en toute sécurité. Ce
droit à la sécurité que lui garantit la déclaration universelle des droits de
l’homme, préambule de notre constitution. Et une base incontournable du
vivre-ensemble.

SEVERINE MAROUN


Citoyens d'Aulnay, ceci est une illustration de l'incompétence du maire d'Aulnay !
Défaire et refaire à l'identique 5 ans plus tard, après avoir tant critiqué le travail de l'ancienne majorité, est à l'image du gouvernement en place.
#AulnayReculeAvecSegura !!!
En avril 2008, publié dans l'oxygène numéro 263, à la page 11, de l'article intitulé :
Les principaux Extraits de l'intervention du Maire
Le paragraphe nommé :
"Le droit à la tranquillité :
 Je décrète "une alerte générale" (ça fait très dialogue du film Taxi, on est pas loin de l'opération cobra...) et permanente sur les questions de sécurité. Un audit, portant sur l'efficacité de la police municipale et de la vidéo-surveillance sera réalisé. Nous allons monter la pression pour obtenir de l'Etat des moyens humains et matériels en faveur de la police nationale, ainsi qu'un commissariat."

Ce texte est déjà très orienté, c'est la fin de la vidéo-surveillance ! Il cite les moyens qui seront mis en place à la suite de l'audit. A l'image de la démocratie participative selon Ségura, on vous montre dans une main que l'on essaye de travailler pour le citoyen, mais dans l'autre on aperçoit un agenda différent avec des décisions déjà prises !
Nous n'avons pas renoncé et continuons à avancer pour les Aulnaysiens !

Lien du tract : Tract N°5