dimanche 31 mars 2013

Insécurité : le déni de réalité de la gauche aulnaysienne.


Lors de la dernière réunion publique organisée par Union Pour Aulnay et l'UMP, les participants étaient invités à nous écrire sur les sujets qui les préoccupent.
Voici un article de M Arnaud Biaou qui nous a rejoint il y a quelques semaines :

"Dénoncer la montée de la violence, évoquer l’insécurité grandissante ou s’inquiéter de l’occupation des halls d’immeubles sur fond de trafic de stupéfiants dans le Nord d’Aulnay-sous-Bois n’a pas pour but de stigmatiser les habitants de ces quartiers. Bien au contraire !
Cette démarche s’inscrit dans la volonté sincère et constructive des élus de l’opposition de s’emparer du problème pour tenter de trouver des réponses adaptées. Une démarche logique et salutaire, qui va à l’encontre de la volonté de déni de réalité de certains : comment peut-ont régler les problèmes si l’on refuse de les évoquer ? 
J’habite un quartier du Nord d’Aulnay et j’ai été stupéfait d’entendre le groupe socialiste au conseil municipal du 28 mars 2013 accuser l’opposition  de jouer sur les peurs et de stigmatiser les habitants des quartiers populaires parce qu’elle avait sommé M. Ségura de « faire quelque chose » pour améliorer la sécurité des habitants de nos quartiers.
Je ne cesse de rencontrer des riverains qui, à juste titre, se plaignent d’être relégués à la marge, abandonnés par les autorités et les responsables politiques. Interpeller la majorité municipale sur la dure réalité de nos quartiers est donc attendu, nécessaire et bienvenue. Mais, de toute évidence, Monsieur le maire préfère détourner le regard de la réalité de nos quartiers.
Arnaud Biaou"

jeudi 28 mars 2013

Communiqué - Grand Paris : Valérie Pécresse demande à Jean-Marc Ayrault un plan de financement crédible.


Paris, le 27 mars 2013


COMMUNIQUE DE PRESSE

Grand Paris Express : Valérie Pécresse demande un plan
de financement crédible pour garantir sa réalisation



Lors de la commission des finances qui s’est tenue aujourd’hui sur le thème du financement du Nouveau Grand Paris, les élus du groupe Mouvement Populaire ont fait part à
Jean-Paul Huchon de leur grande inquiétude quant au plan de financement présenté par le Premier ministre qui hypothèque la réalisation du Grand Paris Express.



Alors que le coût du nouveau réseau est passé de 20,5 à 24,575 milliards d’euros, les mesures proposées par Jean-Marc Ayrault conduisent en réalité à réduire le montant des financements initialement prévus pour la réalisation du projet.



Comment le Gouvernement compte s’y prendre pour financer un projet plus cher avec moins d’argent, telle a été la question posée par les élus du groupe Mouvement Populaire et à laquelle Jean-Paul Huchon a été incapable de répondre clairement.



L’analyse des 5 « nouvelles mesures » proposées par Jean-Marc Ayrault le 6 mars dernier montre que le compte n’y est pas.



Certes, le gouvernement propose d’attribuer une part plus importante de la taxe sur les bureaux (TSB) mais cette nouvelle ressource ne permettra pas de faire face au surcoût du projet, pas plus que le doublement des amendes de circulation qui pèsera lourdement sur les Franciliens. Dans le même temps, le Gouvernement renonce à affecter à la SGP la dotation de 4 milliards d’euros initialement prévue et décide de ponctionner la SGP de 2 milliards d’euros d’ici à 2017.



Au final, d’ici à 2020, c’est près de 5 milliards qui vont manquer à l’appel par rapport au plan de financement initial du précédent gouvernement.



C’est pourquoi Valérie Pécresse et les élus du groupe Mouvement Populaire demandent à Jean-Marc Ayrault de présenter un plan de financement crédible, doté d’un échéancier précis, afin de garantir la réalisation totale du Grand Paris Express. Ce constat a d’ailleurs été partagé par Jean-Paul Huchon qui a reconnu la nécessité d’une feuille de route financière plus détaillée.



Valérie Pécresse rappelle que le 22 février dernier, elle a adressé, avec 49 parlementaires franciliens, au Premier ministre un appel proposant des solutions innovantes pour financer l’intégralité du Grand Paris dans sa version initiale : allongement de la durée d’amortissement des prêts, mobilisation de l’épargne réglementée et des ressources issues de l’augmentation programmée de la TVA sur les transports franciliens, cession de certaines participations non stratégiques de l’Etat dans des entreprises cotées.


Conseil régional d’Ile-de-France
Groupe Mouvement Populaire
Contact : 01 53 85 68 05 – contact@ump-iledefrance.fr
www.ump-iledefrance.fr
Twitter : @umpidf




Si vous désirez ne plus recevoir cette newsletter cliquez ici.

mardi 26 mars 2013

Réunion Publique du 25 mars 2013 : Les chiffres

Pour les absents, voici le post de rattrapage.
Vous retrouverez dans ce document quelques chiffres ... qui je l'espère ne vous laisseront pas indifférents...
Pour visualiser le document cliquez ici

Si des explications sont nécessaires je vous invite à nous écrire.

UPA

lundi 25 mars 2013

Réunion Publique de l'opposition UMP et Union Pour Aulnay Ce soir à 19h30 !

Comme chaque dernier lundi du mois, ce soir se tiendra la réunion publique de l'opposition. L'UMP et Union Pour Aulnay, vous attendent nombreux, salle Gainville, Rue sevran, à aulnay sous bois.
Nous reviendrons sur le dernier conseil municipal, consacré essentiellement au budget de l'année 2013. Nous aborderons également le sujet de la dette, qui ne cesse de s'aggraver depuis que M Segura est maire d'Aulnay ! Quelques chiffres : Nous sommes passés de 44 000 000 € en 2007 à 96 000 000 € fin 2012, avec une prévision d'endettement de 26 000 000 € supplémentaires pour l'année 2013.
Nous avons donc un maire qui, à une année des élections municipales, va commencer à nous parler d'économie... avec un endettement total fin 2013 qui sera supérieur à 120 000 000€.
 Des économies seront faites très certainement sur les fournitures nécessaire au bon fonctionnement des établissements scolaires... une augmentation des impôts ? une diminution des subventions pour les associations ?
Venez participer ce soir à la réunion, devenez les Acteurs de votre ville !

Union Pour Aulnay.

vendredi 22 mars 2013

Sécurité dans les transports : Valérie Pécresse demande un renforcement du nombre d’agents de sécurité et de la vidéosurveillance




Paris, le 19 mars 2013


COMMUNIQUE DE PRESSE



Sécurité dans les transports : Valérie Pécresse demande un renforcement
du nombre d’agents de sécurité et de la vidéosurveillance




Valérie Pécresse, présidente du groupe Mouvement Populaire, condamne avec la plus grande fermeté l’agression particulièrement violente qui a eu lieu samedi soir en gare de Grigny-centre dans une rame du RER D. Elle tient à exprimer toute sa sympathie aux victimes et tout son soutien aux agents de la SNCF.

Cette agression confirme la dégradation de la sécurité dans les transports franciliens et marque le franchissement d’un nouveau cap dans les méthodes pratiquées par les bandes.

Devant la gravité d’une telle attaque organisée, Valérie Pécresse demande au STIF de prendre les mesures nécessaires visant au renforcement immédiat des moyens consacrés à la protection des usagers des transports par davantage d’agents de sécurité et de vidéosurveillance dans les gares et les rames.

Elle demande que la question de la sécurité dans les transports en Ile de France soit à l'ordre du jour du prochain conseil d'administration du STIF pour étudier les nouvelles réponses à apporter en matière de sécurité face à ce nouveau type de menaces.
Elle proposera en particulier que les images de la vidéosurveillance soient exploitées en temps réel et non plus après coup afin  que les forces de sécurité interviennent de façon immédiate.

 Il n’est pas admissible qu’en plus de l’irrégularité chronique des trains et de conditions de transport déplorables, les usagers du RER D soient également contraints de subir le risque d’être agressés, faute d’une action efficace de la Région et de l’Etat pour les protéger.

Enfin, Valérie Pécresse et les élus du groupe Mouvement Populaire considèrent que la recrudescence de l’insécurité constatée dans les transports d’Île-de-France doit inciter le gouvernement à abandonner tous les signaux d'impunité qu'il a envoyés depuis son arrivée et à réinstaurer rapidement les verrous de protection mis en place par le gouvernement Fillon.



 

Conseil régional d’Ile-de-France
Groupe Mouvement Populaire
Contact presse : François Demas
01 53 85 68 67 - 06 43 72 38 51 – fdemas@ump-iledefrance.fr
www.ump-iledefrance.fr
Twitter : @umpidf

lundi 11 mars 2013

Réunion Publique du 25 Février 2013.

Chaque mois l'opposition municipale organise une réunion publique, présentant et expliquant les différents sujets abordés lors du conseil municipal.


• Orientations budgétaires
• Subvention à l’association des salariés de l’automobile du 93
• Accord de principe pour l’installation d’ID Logistics sur PSA
• Aulnay 3D
• Problématique de chauffage dans différentes zones

Voici un document de présentation en cliquant sur ce lien : Réunion du 25/02/2013

La prochaine réunion aura lieu le lundi 25 mars, à 19h30, Espace Gainville Adresse : 22 rue de Sevran. Venez nombreux !

Union Pour Aulnay, Tract Numéro 4, PSA : Il faut avancer !

Ce quatrième Tract aborde le sujet PSA, sous l'angle de la subvention attribuée par le Maire à l'association de soutien aux salariés de l'automobile du 93.
Cette association ne peut se substituer au CCAS (Conseil Communal d'Action Sociale) dont les critères d'attributions des aides sont parfaitement transparents !
Le maire serait-il devenu incompétent ou serait-ce un geste délibéré en préparation des prochaines municipales ?
En parlant de compétence, le maire semble avoir des difficultés pour définir un projet viable et stable concernant la reconversion économique du site PSA. Quel message envoie-t-il aux entreprises qui souhaiteraient s'installer sur Aulnay ?

Voici le lien : Tract Numéro 4