mardi 29 janvier 2013

Aulnay-sous-Bois Mitry-Ambourget : la Morée privée de chauffage depuis des mois


Odette, 64 ans, n’a jamais connu ça. Dans les 800 logements de la copropriété de la Morée, à Aulnay, on grelotte depuis octobre.






Odette ouvre la porte en claquant des dents. Elle serre contre elle une couverture et rajuste son bonnet de laine. « Je le garde même la nuit, pour dormir », explique cette femme de 64 ans. En seize ans, cette locataire de la rue des Aulnes, à Aulnay-sous-Bois, n’a jamais rien connu de tel. Eric, son petit-fils de 34 ans, s’apprête à aller acheter un radiateur d’appoint. Comme tant d’habitants de la Morée depuis trois semaines. Dans cette copropriété de 800 logements du quartier Mitry-Ambourget, sortie de terre dans les années 1970 et sous administration judiciaire, le chauffage, qui arrive d’ordinaire par le sol, se fait désirer depuis octobre.

La ville pourrait installer une chaudière mobile

« On vit tous dans le salon depuis deux semaines, près du chauffage d’appoint », explique la maman d’Ines, 10 mois, enveloppée en permanence dans une serviette de toilette. Douches rares, rhumes à répétition, triple épaisseur de vêtements, chacun s’organise. « J’ai relevé 8 degrés dans la chambre quand il faisait très froid dehors », déplore Ghislaine, retraitée en rez-de-chaussée qui garde son petit-fils. « Depuis vendredi, nous avons recueilli 410 signatures », assure Richard Freund, qui mobilise ses voisins pour trouver une solution. L’administrateur judiciaire, qui gère la copropriété dans le cadre d’un plan de sauvegarde, envisage d’attaquer l’exploitant du réseau de chaleur Coriance. Me Philippe Blériot, dans une lettre au maire PS d’Aulnay, pointe les carences de l’entreprise, qui « non seulement ne respecte pas ses obligations contractuelles, mais en outre ne communique aucune information et agit avec un mépris insupportable pour les habitants et l’administrateur provisoire ».

Une responsabilité rejetée par Coriance qui pointe à l’inverse une « gestion de patrimoine défaillante ». « A la Morée, la vétusté des installations est telle que cela provoque des difficultés techniques, particulièrement ressenties cette année », note Frédéric Turin, directeur du développement et de l’énergie. La bonne nouvelle viendra peut-être cet après-midi, de la bouche du maire, attendu par les copropriétaires lors d’une réunion dans le quartier à 14h30. En attendant de pouvoir intervenir en profondeur sur le réseau de chauffage, la ville va trouver une solution transitoire. Soit elle aura recours à une chaudière mobile — comme à la résidence de la Bruyère à Bondy il y a trois semaines —, soit l’OPH mettra à contribution ses propres chaudières.

Au printemps prochain, les services de la ville devraient réaliser des travaux sur le réseau, en partie obstrué. « Il y a un problème d’embouage des canalisations, explique Raoul Mercier, conseiller municipal PS chargé des copropriétés. Intervenir maintenant en pleine saison de chauffe, c’est prendre le risque de rompre une canalisation et de mettre tout le réseau en panne. Il faudra donc sans doute attendre avril. » L’élu attribue ces problèmes à un manque d’entretien, notamment du temps de l’ancien syndicat de copropriété.

Source : Le Parisien

lundi 28 janvier 2013

28 janvier 2013 : L'opposition de droite invite au débat !


N'oubliez pas ce soir, 19h30, salle Gainville, l'Opposition à "l'ère Segura" (Source le parisien) vous exposeront les dernières décisions votées aux conseils municipaux.
Venez nombreux !
Vous trouverez ci-dessous l'article du Parisien :



Union Pour Aulnay.

Lettre d'Elisabeth RODRIGUES : "Voilà Pourquoi je rejoins Union Pour Aulnay !"

Aulnaysienne depuis vingt ans, j’ai toujours été attachée à la qualité de vie
qu’offrait notre ville et à son développement raisonné. Mais les choses ont
beaucoup changé ces dernières années.
Depuis 2008, je constate une incroyable dégradation du cadre de vie
aulnaysien. Je ne reconnais ma ville, tellement la situation a empiré dans
tout un tas de secteurs : urbanisme incohérent; propreté de la ville laissant
à désirer; commerces de proximité en danger, sécurité mise à mal ; emplois
menacés.

Aujourd’hui, plus personne n’est épargné : l’insécurité et le malaise ambiant
touchent tous les quartiers de notre ville. Et les cris d’alarme se multiplient
pour dénoncer cet état de fait.

La situation est particulièrement drammatique en ce qui concerne la sécurité.
Est-ce normal pour une ville comme la notre de ne plus avoir de rondes de
Police Municipale la nuit ? Comme si les problèmes n’éxistaient plus… Comme
si l’on pouvait se reposer sur la seule action d’une Police Nationale sollicitée de
toutes parts et appellée à intervenir sur l’ensemble du département…
Comment faire face à l’augmentation des cambriolages, des voitures
vandalisées, des violations de domiciles avec les propriétaires à l’intérieur ?
Même enfermé chez soi, personne n’est en sécurité !

Aujourd’hui, je souhaite que notre ville puisse à nouveau offrir un cadre de vie
agréable et sécurisé pour tout les Aulnaysiens. Que les incivilités reculent dans
tous les quartiers et que l’on puisse se déplacer sans appréhension.

En tant que mère de famille, c’est quelque chose qui ne peut pas me laisser
indifférente.

Je souhaite concrètement apporter ma contribution au changement et agir
pour la collectivité, afin de construire un vrai projet pour l’avenir de notre
ville. Voilà pourquoi je rejoins l’Union Pour Aulnay.

Elisabeth Rodrigues

Union Pour Aulnay N°3, le tract de l'Opposition Municipale !


Union Pour Aulnay N°3, le tract de l'Opposition Municipale !

Disponible en cliquant sur le lien suivant :

UPA N°3

Agréable lecture à tous !

mardi 15 janvier 2013

Union Pour Aulnay N°1, le journal de l'Opposition Municipale




Vous devriez trouver prochainement dans votre boîte au lettre, si ce n'est pas déjà le cas, le numéro 1 du petit journal intitulé :

UNION POUR AULNAY disponible en cliquant sur le lien suivant :

UPA N°1

Agréable lecture à tous !

Tract distribué les 12 et 13 janvier sur les marchés


Vous trouverez ici le tract distribué le week-end dernier sur les marchés :

UPA n°2

dimanche 6 janvier 2013

2012 laisse place à 2013 : Bonne Année à tous !

Nous l’avons échappé belle ! Contrairement aux prédictions de quelques illuminés et autres pseudo-spécialistes des calendriers Maya, le premier jour de l’hiver n’a pas été synonyme de fin du monde, ou d’un cataclysme majeur.

Ce à quoi, en revanche, les habitants d’Aulnay n’échappent pas, c’est à la gestion catastrophique de leur ville par la majorité en place depuis 2008. Explosion de la dette, projets d’urbanisme mégalos et grave détérioration des conditions de travail des employés municipaux, en seulement 5 ans !

 L’année 2012 qui vient de s’achever ne nous a pas épargné mauvaises nouvelles et mauvaises actions. On pense d’abord au dossier PSA avec Monsieur le maire et ses amis politiques dans le rôle de pompiers-pyromanes. Ces derniers n’ont cessé de souffler sur le feu, expliquant au printemps que tous ceux qui proposaient de lancer des réflexions pour un projet alternatif sur le site d’Aulnay en souhaitaient la fermeture. Prôner une telle attitude, c’était ne pas tenir compte du contexte difficile de l’industrie automobile et réduire les perspectives d’avenir pour des milliers d’employés de PSA. Mais les dirigeants socialistes n’en avaient cure : s’ils gagnaient les élections présidentielles, ils empêcheraient toute fermeture ! On connaît la suite : le PS n’a aucune solution miracle et la fin de la production des C3 à Aulnay a été confirmée par la direction du groupe… Qu’importe, Monsieur le maire a déjà prêt dans son sac quelques entrepreneurs venus du monde entier –hier Chinois, aujourd’hui Américains, demain on ne sait qui encore…- pour relancer l’activité économique sur notre ville. Tout cela prêterait à sourire si l’horizon de nos concitoyens n’était pas assombri par les menaces de chômage, de récession et de baisse du pouvoir d’achat.

On entend tout et son contraire, selon l’auditoire et les circonstances. Une sorte d’improvisation permanente qui se retrouve également dans des dossiers d’urbanisme comme celui du projet de construction de la Croix Blanche, à l’emplacement de l’ancien Hôtel des impôts, ou bien par rapport aux perspectives de développement des transports franciliens  à travers le Grand Paris.

Par le biais de ses organes de propagande, Monsieur le maire avance, quoi qu’il arrive, que tout va bien, qu’il œuvre pour le bien être de l’ensemble des Aulnaysiens. Est-ce par exemple pour améliorer leur sécurité qu’il a supprimé les équipes de nuit de la Police Municipale ? On peut légitimement en douter compte-tenu des incidents à répétition survenus sur notre ville et largement relatés par la presse.

Les motifs d’inquiétude sont divers et leur nombre augmente de semaine en semaine. C’est pour y répondre et préparer demain que l’opposition municipale a créé l’Union Pour Aulnay et compte y fédérer tous ceux qui refusent le déclin vers lequel l’actuelle majorité est en train de pousser la ville. 2013 sera une année cruciale pour bâtir un projet ambitieux, tout en combattant la politique du pire enclenchée par Monsieur Segura.

Espérant vous voir rapidement rejoindre nos rangs, nous vous adressons tous nos vœux pour cette nouvelle année.








mardi 1 janvier 2013