mercredi 5 juin 2013

Communiqué des élus municipaux de l'Union Pour Aulnay- UMP

Les conseillers municipaux de l'Union Pour Aulnay (UPA) sont satisfaits de l'investiture de Bruno BESCHIZZA par la commission nationale de l'UMP et tiennent à le féliciter chaleureusement. 

Bien que cette investiture doive être avalisée par le Conseil national de l'UMP, nous sommes certains qu'il est l'homme du rassemblement dont Aulnay a besoin. 

Bruno BESCHIZZA a toujours défendu les valeurs de la droite et du centre. Son parcours, au service des autres, a démontré son attachement profond à la fois aux valeurs d’autorité qu'aux valeurs d'humanisme.

Enfant de notre département, élu régional depuis 2010, il a toujours été aux côtés des habitants de la Seine-Saint-Denis, dont les Aulnaysiens. À cette occasion, il a démontré sa capacité à rassembler la droite et le centre, ce qui est indispensable pour la reconquête d' Aulnay.

Notre ville est à la croisée des chemins. Alors qu'elle est en plein déclin économique, que l'insécurité s'accentue partout, des opportunités majeures comme le grand Paris réclament une vision régionale autant que locale.

Sa candidature est une chance pour la ville d'Aulnay et nous lui affirmons et apportons tout notre soutien. Il pourra compter sur une équipe soudée et motivée qui travaillera de concert avec lui pour tous les Aulnaysiens.

-- 
Séverine Maroun

Déléguée de la 10ème Circonscription

AFP : Beschizza investi par l'UMP pour les municipales à Aulnay-sous-Bois

Bobigny : Le secrétaire national de l'UMP à la sécurité, Bruno Beschizza, a indiqué mardi à l'AFP qu'il briguerait le poste de maire d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) aux élections municipales de 2014.
Depuis la semaine dernière, "je suis le candidat officiellement investi par la commission nationale d'investiture de l'UMP coprésidée par Jean-François Copé et François Fillon", a déclaré M. Beschizza, candidat malheureux aux législatives de juin 2012 dans le département.
Cette investiture doit encore être formellement avalisée par un Conseil national du parti à une date qui n'a pas encore été décidée.
Devançant toute critique sur un "parachutage" dans cette ville devenue un symbole de la crise avec la fermeture en 2014 de l'usine du constructeur PSA Peugeot Citroën, M. Beschizza s'est présenté comme "un pur produit de la Seine-Saint-Denis".
Ce conseiller général de 45 ans, né à Montreuil, père de cinq enfants et vivant à Rosny-sous-Bois, a assuré qu'il allait s'installer dans la commune dans les mois qui viennent. "Je ne vois pas comment on peut porter un projet sans vivre dans la ville", a expliqué l'élu, titularisé dans le corps des sous-préfets par Nicolas Sarkozy entre les deux tours de la dernière élection présidentielle.
M. Beschizza avait été nommé sous-préfet hors cadre dès son élection au conseil régional d'Ile-de-France, en avril 2010, ce qui lui permettait de retrouver un salaire équivalent à celui qu'il percevait comme haut gradé de la police, une fonction qu'il avait dû abandonner car elle était incompatible avec un mandat électif, selon plusieurs sources.
La ville de 82.000 habitants, dont l'usine automobile employait quelque 3.000 personnes, est dirigée par le socialiste Gérard Segura, qui l'a conquise en 2008 en battant le maire sortant UMP Gérard Gaudron.
"J'arrive avec la main tendue vers toutes les forces de la droite républicaine française, et l'UDI en fait partie", a souligné M. Beschizza, qui dit vouloir "montrer le visage d'une droite qui rassemble".

2013/06/04 16:47:15 GMT+02:00
MSE02307 #770846 DVBP 2502 DZL14 (4) AFP (313)

jeudi 25 avril 2013

"Aulnay ne doit plus rimer avec insécurité !" Le communiqué !

Vous trouverez dans ce post le communiqué de presse de l'UPA concernant l'école Louis-Aragon et l'affaire de méthadone.


lundi 22 avril 2013

En espérant qu’un jour le terme « insécurité » ne rimera plus avec Aulnay-sous-Bois…


Cette fois-ci, ce sont les habitants du Gros-Saule qui tirent la sonnette d’alarme. Cela fait tout juste un an, à la suite du départ à la retraite de la gardienne de l’établissement scolaire Louis-Aragon, que les allées et venues se multiplient aux abords de l’école en-dehors des heures d’ouverture. Bruit, sentiment d’insécurité, dégradation de biens publics, couteaux et désormais flacons de méthadone (substitut à l’héroïne…) … sont le lot quotidien, nuit et jour du voisinage.

Après avoir alerté le Maire, à plusieurs reprises, de ces problèmes récurrents d’incivilité, après avoir demandé au Maire le remplacement de la gardienne, après avoir alerté l’ensemble de la municipalité sur ce climat de violence qui s’installe nuit et jour, les familles d’élèves ont appris que Gérard Segura refusait de nommer un nouveau gardien par mesure d'économie ! Rien que ça… Une mère citée dans le parisien : « on ne demande pas grand-chose, juste la sécurité pour nos enfants ! »

Si cela continue, on va finir par penser que la sécurité des habitants n’est malheureusement pas la priorité numéro 1 de notre cher Maire Segura - le bien-être des Aulnaysiens et de leurs enfants n’étant qu’une préoccupation mineure pour notre belle majorité socialo-communiste.

Par conséquent, le nombre d’agressions aux abords des écoles a augmenté de façon exponentielle, sans oublier que des enfants de l’école Louis-Aragon ont trouvé des couteaux à deux reprises dans la cour de récréation. Jusqu’à quand cette situation va-t-elle durer ? Que faut-il faire pour que le Maire entende, une bonne fois pour toutes, le désespoir de ces familles qui déposent tous les matins, la boule au ventre, leurs enfants à l’école ?

Alors, Monsieur Segura, soyez enfin courageux et embauchez un nouveau gardien ! Sans oublier d’installer des caméras aux abords de l’école !

Ah mais oui c’est vrai, vos alliés communistes estiment que les caméras de vidéo-surveillance sont une atteinte à la « liberté » de l’individu… On avait oublié…

UPA

vendredi 19 avril 2013

M. SEGURA ET SA MAJORITE FANTÔME RENFORCENT SA COM. !



Depuis plusieurs conseils municipaux, le maire est incapable de réunir sa majorité. En effet, sur les 30 conseillers municipaux qui forment cette dernière, on compte chaque fois une dizaine d’absences régulières.

Récemment, deux membres de cette majorité, messieurs Benjana et Guendouz étaient virés pour absences répétées. Ces derniers ont expliqué qu’un profond désaccord était à l’origine de cette politique de la chaise vide.

On se demande à présent quels vont être les suivants. D’autant plus qu’hier soir, lors du vote de destitution du mandat d’adjoint au maire de M. Benjana, un membre de la majorité s’est prononcé contre, à bulletin secret.

C’est dire si l’ambiance est bonne ! Devant tant de désordre, l’ensemble des élus de l’opposition ont quitté hier, le conseil municipal avant la fin de la séance, contraignant le maire à lever la séance. Une façon de lui rappeler qu’on ne peut, sans cesse, mépriser la parole des conseillers municipaux, quand on n’a même plus la capacité d’avoir le quorum !

Pour palier à ces difficultés qui vont encore s’amplifier à l’approche des élections, le maire a multiplié hier les délibérations concernant sa communication.

Ainsi, il veut créer un office du tourisme (sans rire), pour vanter toutes les bonnes actions de la ville. Et nous qui pensions que c’était déjà fait …

Mais ce n’est pas tout, un « club des partenaires » va aussi voir le jour qui a, lui aussi, dans ses attributions de « promouvoir l'image de la ville ». Décidemment quel besoin de « vendre »!

Et comme si cela ne suffisait pas, le maire a proposé hier au conseil municipal de mettre une banderole appelant à la construction du futur commissariat sur le terrain qu’il a prévu pour cela : un sévère aveu d’impuissance et une façon de faire encore de la communication auprès des électeurs ! L’ensemble des élus de l’opposition ont refusé cette action totalement illégale dans le cadre de la campagne électorale.

Alors que tout va mal pour la ville : délinquance au plus haut, développement économique au plus bas, urbanisme décrié, autisme du gouvernement; le maire choisit d’investir encore plus dans la seule chose qu’il contrôle encore : la communication.

Aulnaysiens : attention à la publicité mensongère !

lundi 15 avril 2013

Battle de l'Association VNR : Non à sa suppression !

Cette année, l'association VNR fête les 10 ans de son Battle ! Mais nous avons été alerté qu'à moins de 7 semaines de la date habituelle de la tenue de cette manifestation internationale, l'association était sans aucune nouvelle de la Mairie et cela depuis des mois.
L'équipe municipale précédente n'avait pas hésité, il y a 10 ans, à soutenir cette initiative forte de l'association VNR. Elle a d'ailleurs toujours soutenu ce projet qui, au fur et à mesure des années, est devenu un événement de renommée internationale, tout en restant un spectacle très apprécié des Aulnaysiens, notamment des plus jeunes.
Cette façon de faire du Maire et de son équipe, incapable de donner une réponse claire depuis plus de 6 mois à l'association VNR, est inadmissible.
Elle démontre un mépris profond pour tout ce qui n'est pas directement "au service du maire" et apparaît comme la négation totale du travail mené depuis longtemps par des passionnés.
Même si, compte tenu du temps restant, il sera très difficile à VNR de monter un événement à la hauteur de ce qui est fait chaque année, nous sommons le Maire d'assurer, comme nous l'avons toujours fait, la tenue de ce Battle international qui prône la mixité, y compris en se déroulant dans le centre ville, au gymnase Pierre Scohy.
Si des économies sont à faire, elles sont ici mal placées. Le coût d'une telle manifestation pourrait, par exemple, être financée par une simple baisse de 10% des indemnités des élus de la majorité ! Cela en dit long sur leur choix ...
Alors monsieur le Maire, ne sacrifiez pas l'un des seuls événements populaires et de dimension internationale dont notre ville dispose !

Union Pour Aulnay : Tract N°5 La Vidéo Surveillance !

Vous trouverez dans ce billet un extrait du tract N°5 ainsi que le lien pour le consulter dans son intégralité.

VIDEO-SURVEILLANCE : ENFIN !

Le conseil municipal a voté en mars une demande de
subvention pour remettre en marche la vidéo-surveillance.
Compte tenu de l’urgence que représentent les problèmes de
sécurité, nous avons approuvé cette subvention.

Ce qui ne nous empêche pas de trouver discutable l’attitude
de la majorité. Une fois aux affaires, M. Segura et son équipe se sont
systématiquement attaqués aux outils de prévention et de sécurité que la
précédente majorité avait mis en place : suppression de l’observatoire de la
tranquillité publique, arrêt de l’entretien du système de vidéo-surveillance
(avec pannes en conséquence), suppression de la police municipale de nuit et
de la télésécurité municipale.

Et voilà qu’à 12 mois des élections municipales, alors que nous n’avons cessé
de la réclamer, la majorité découvre enfin l’utilité de la vidéo-surveillance en
réinstallant des caméras ! Le maire réagit uniquement à des fins électoralistes
lui qui pendant 5 ans a laissé l’insécurité s’installer dans notre ville…

Trafics en tous genres, drogue, racket, cambriolages, menaces verbales,
violences aux personnes, autant de maux qui ont atteint un niveau terrifiant
au cours de ces 5 dernières années, et qui ne vont pas s’effacer en un
claquement de doigts. La remise en place partielle du système de vidéo-
surveillance ne suffira pas. Nous demandons le retour de la police municipale.

Et nous demandons la reconquête totale de toutes les zones de non-droit,
pour que chaque habitant de notre ville puisse vivre en toute sécurité. Ce
droit à la sécurité que lui garantit la déclaration universelle des droits de
l’homme, préambule de notre constitution. Et une base incontournable du
vivre-ensemble.

SEVERINE MAROUN


Citoyens d'Aulnay, ceci est une illustration de l'incompétence du maire d'Aulnay !
Défaire et refaire à l'identique 5 ans plus tard, après avoir tant critiqué le travail de l'ancienne majorité, est à l'image du gouvernement en place.
#AulnayReculeAvecSegura !!!
En avril 2008, publié dans l'oxygène numéro 263, à la page 11, de l'article intitulé :
Les principaux Extraits de l'intervention du Maire
Le paragraphe nommé :
"Le droit à la tranquillité :
 Je décrète "une alerte générale" (ça fait très dialogue du film Taxi, on est pas loin de l'opération cobra...) et permanente sur les questions de sécurité. Un audit, portant sur l'efficacité de la police municipale et de la vidéo-surveillance sera réalisé. Nous allons monter la pression pour obtenir de l'Etat des moyens humains et matériels en faveur de la police nationale, ainsi qu'un commissariat."

Ce texte est déjà très orienté, c'est la fin de la vidéo-surveillance ! Il cite les moyens qui seront mis en place à la suite de l'audit. A l'image de la démocratie participative selon Ségura, on vous montre dans une main que l'on essaye de travailler pour le citoyen, mais dans l'autre on aperçoit un agenda différent avec des décisions déjà prises !
Nous n'avons pas renoncé et continuons à avancer pour les Aulnaysiens !

Lien du tract : Tract N°5

dimanche 31 mars 2013

Insécurité : le déni de réalité de la gauche aulnaysienne.


Lors de la dernière réunion publique organisée par Union Pour Aulnay et l'UMP, les participants étaient invités à nous écrire sur les sujets qui les préoccupent.
Voici un article de M Arnaud Biaou qui nous a rejoint il y a quelques semaines :

"Dénoncer la montée de la violence, évoquer l’insécurité grandissante ou s’inquiéter de l’occupation des halls d’immeubles sur fond de trafic de stupéfiants dans le Nord d’Aulnay-sous-Bois n’a pas pour but de stigmatiser les habitants de ces quartiers. Bien au contraire !
Cette démarche s’inscrit dans la volonté sincère et constructive des élus de l’opposition de s’emparer du problème pour tenter de trouver des réponses adaptées. Une démarche logique et salutaire, qui va à l’encontre de la volonté de déni de réalité de certains : comment peut-ont régler les problèmes si l’on refuse de les évoquer ? 
J’habite un quartier du Nord d’Aulnay et j’ai été stupéfait d’entendre le groupe socialiste au conseil municipal du 28 mars 2013 accuser l’opposition  de jouer sur les peurs et de stigmatiser les habitants des quartiers populaires parce qu’elle avait sommé M. Ségura de « faire quelque chose » pour améliorer la sécurité des habitants de nos quartiers.
Je ne cesse de rencontrer des riverains qui, à juste titre, se plaignent d’être relégués à la marge, abandonnés par les autorités et les responsables politiques. Interpeller la majorité municipale sur la dure réalité de nos quartiers est donc attendu, nécessaire et bienvenue. Mais, de toute évidence, Monsieur le maire préfère détourner le regard de la réalité de nos quartiers.
Arnaud Biaou"

jeudi 28 mars 2013

Communiqué - Grand Paris : Valérie Pécresse demande à Jean-Marc Ayrault un plan de financement crédible.


Paris, le 27 mars 2013


COMMUNIQUE DE PRESSE

Grand Paris Express : Valérie Pécresse demande un plan
de financement crédible pour garantir sa réalisation



Lors de la commission des finances qui s’est tenue aujourd’hui sur le thème du financement du Nouveau Grand Paris, les élus du groupe Mouvement Populaire ont fait part à
Jean-Paul Huchon de leur grande inquiétude quant au plan de financement présenté par le Premier ministre qui hypothèque la réalisation du Grand Paris Express.



Alors que le coût du nouveau réseau est passé de 20,5 à 24,575 milliards d’euros, les mesures proposées par Jean-Marc Ayrault conduisent en réalité à réduire le montant des financements initialement prévus pour la réalisation du projet.



Comment le Gouvernement compte s’y prendre pour financer un projet plus cher avec moins d’argent, telle a été la question posée par les élus du groupe Mouvement Populaire et à laquelle Jean-Paul Huchon a été incapable de répondre clairement.



L’analyse des 5 « nouvelles mesures » proposées par Jean-Marc Ayrault le 6 mars dernier montre que le compte n’y est pas.



Certes, le gouvernement propose d’attribuer une part plus importante de la taxe sur les bureaux (TSB) mais cette nouvelle ressource ne permettra pas de faire face au surcoût du projet, pas plus que le doublement des amendes de circulation qui pèsera lourdement sur les Franciliens. Dans le même temps, le Gouvernement renonce à affecter à la SGP la dotation de 4 milliards d’euros initialement prévue et décide de ponctionner la SGP de 2 milliards d’euros d’ici à 2017.



Au final, d’ici à 2020, c’est près de 5 milliards qui vont manquer à l’appel par rapport au plan de financement initial du précédent gouvernement.



C’est pourquoi Valérie Pécresse et les élus du groupe Mouvement Populaire demandent à Jean-Marc Ayrault de présenter un plan de financement crédible, doté d’un échéancier précis, afin de garantir la réalisation totale du Grand Paris Express. Ce constat a d’ailleurs été partagé par Jean-Paul Huchon qui a reconnu la nécessité d’une feuille de route financière plus détaillée.



Valérie Pécresse rappelle que le 22 février dernier, elle a adressé, avec 49 parlementaires franciliens, au Premier ministre un appel proposant des solutions innovantes pour financer l’intégralité du Grand Paris dans sa version initiale : allongement de la durée d’amortissement des prêts, mobilisation de l’épargne réglementée et des ressources issues de l’augmentation programmée de la TVA sur les transports franciliens, cession de certaines participations non stratégiques de l’Etat dans des entreprises cotées.


Conseil régional d’Ile-de-France
Groupe Mouvement Populaire
Contact : 01 53 85 68 05 – contact@ump-iledefrance.fr
www.ump-iledefrance.fr
Twitter : @umpidf




Si vous désirez ne plus recevoir cette newsletter cliquez ici.

mardi 26 mars 2013

Réunion Publique du 25 mars 2013 : Les chiffres

Pour les absents, voici le post de rattrapage.
Vous retrouverez dans ce document quelques chiffres ... qui je l'espère ne vous laisseront pas indifférents...
Pour visualiser le document cliquez ici

Si des explications sont nécessaires je vous invite à nous écrire.

UPA

lundi 25 mars 2013

Réunion Publique de l'opposition UMP et Union Pour Aulnay Ce soir à 19h30 !

Comme chaque dernier lundi du mois, ce soir se tiendra la réunion publique de l'opposition. L'UMP et Union Pour Aulnay, vous attendent nombreux, salle Gainville, Rue sevran, à aulnay sous bois.
Nous reviendrons sur le dernier conseil municipal, consacré essentiellement au budget de l'année 2013. Nous aborderons également le sujet de la dette, qui ne cesse de s'aggraver depuis que M Segura est maire d'Aulnay ! Quelques chiffres : Nous sommes passés de 44 000 000 € en 2007 à 96 000 000 € fin 2012, avec une prévision d'endettement de 26 000 000 € supplémentaires pour l'année 2013.
Nous avons donc un maire qui, à une année des élections municipales, va commencer à nous parler d'économie... avec un endettement total fin 2013 qui sera supérieur à 120 000 000€.
 Des économies seront faites très certainement sur les fournitures nécessaire au bon fonctionnement des établissements scolaires... une augmentation des impôts ? une diminution des subventions pour les associations ?
Venez participer ce soir à la réunion, devenez les Acteurs de votre ville !

Union Pour Aulnay.

vendredi 22 mars 2013

Sécurité dans les transports : Valérie Pécresse demande un renforcement du nombre d’agents de sécurité et de la vidéosurveillance




Paris, le 19 mars 2013


COMMUNIQUE DE PRESSE



Sécurité dans les transports : Valérie Pécresse demande un renforcement
du nombre d’agents de sécurité et de la vidéosurveillance




Valérie Pécresse, présidente du groupe Mouvement Populaire, condamne avec la plus grande fermeté l’agression particulièrement violente qui a eu lieu samedi soir en gare de Grigny-centre dans une rame du RER D. Elle tient à exprimer toute sa sympathie aux victimes et tout son soutien aux agents de la SNCF.

Cette agression confirme la dégradation de la sécurité dans les transports franciliens et marque le franchissement d’un nouveau cap dans les méthodes pratiquées par les bandes.

Devant la gravité d’une telle attaque organisée, Valérie Pécresse demande au STIF de prendre les mesures nécessaires visant au renforcement immédiat des moyens consacrés à la protection des usagers des transports par davantage d’agents de sécurité et de vidéosurveillance dans les gares et les rames.

Elle demande que la question de la sécurité dans les transports en Ile de France soit à l'ordre du jour du prochain conseil d'administration du STIF pour étudier les nouvelles réponses à apporter en matière de sécurité face à ce nouveau type de menaces.
Elle proposera en particulier que les images de la vidéosurveillance soient exploitées en temps réel et non plus après coup afin  que les forces de sécurité interviennent de façon immédiate.

 Il n’est pas admissible qu’en plus de l’irrégularité chronique des trains et de conditions de transport déplorables, les usagers du RER D soient également contraints de subir le risque d’être agressés, faute d’une action efficace de la Région et de l’Etat pour les protéger.

Enfin, Valérie Pécresse et les élus du groupe Mouvement Populaire considèrent que la recrudescence de l’insécurité constatée dans les transports d’Île-de-France doit inciter le gouvernement à abandonner tous les signaux d'impunité qu'il a envoyés depuis son arrivée et à réinstaurer rapidement les verrous de protection mis en place par le gouvernement Fillon.



 

Conseil régional d’Ile-de-France
Groupe Mouvement Populaire
Contact presse : François Demas
01 53 85 68 67 - 06 43 72 38 51 – fdemas@ump-iledefrance.fr
www.ump-iledefrance.fr
Twitter : @umpidf

lundi 11 mars 2013

Réunion Publique du 25 Février 2013.

Chaque mois l'opposition municipale organise une réunion publique, présentant et expliquant les différents sujets abordés lors du conseil municipal.


• Orientations budgétaires
• Subvention à l’association des salariés de l’automobile du 93
• Accord de principe pour l’installation d’ID Logistics sur PSA
• Aulnay 3D
• Problématique de chauffage dans différentes zones

Voici un document de présentation en cliquant sur ce lien : Réunion du 25/02/2013

La prochaine réunion aura lieu le lundi 25 mars, à 19h30, Espace Gainville Adresse : 22 rue de Sevran. Venez nombreux !

Union Pour Aulnay, Tract Numéro 4, PSA : Il faut avancer !

Ce quatrième Tract aborde le sujet PSA, sous l'angle de la subvention attribuée par le Maire à l'association de soutien aux salariés de l'automobile du 93.
Cette association ne peut se substituer au CCAS (Conseil Communal d'Action Sociale) dont les critères d'attributions des aides sont parfaitement transparents !
Le maire serait-il devenu incompétent ou serait-ce un geste délibéré en préparation des prochaines municipales ?
En parlant de compétence, le maire semble avoir des difficultés pour définir un projet viable et stable concernant la reconversion économique du site PSA. Quel message envoie-t-il aux entreprises qui souhaiteraient s'installer sur Aulnay ?

Voici le lien : Tract Numéro 4

dimanche 10 février 2013

Réunion sur les transports du 08 février organisée par Aulnay Environnement, point de vue de Frank Cannarozzo.



Lors de cette réunion, j’ai pu constater avec regret une forte différence entre l’appréciation des adjoints au maire aulnaysiens présents et les habitants - usagers venus témoignés. Cet écart était d’ailleurs également perceptible au regard des propos de l’association.

La question du RER B

Il est clair aujourd’hui que les moyens mis dans la rénovation du RER B sont à peine suffisants pour répondre à l’augmentation du trafic de ces dernières années. Or les nouvelles et importantes constructions qui se disséminent le long de la partie nord du RER B amèneront forcément de nouveaux usagers des transports relançant à coup sûr la course à la saturation.

Le Conseil Régional, au lieu de disperser ses financements dans des actions non prioritaires ou simplement inutiles (à l’étranger par exemple), ou d’augmenter sans cesse les charges fixes de la collectivité, devrait prendre conscience que la rénovation entreprise n’est pas à la hauteur des problèmes rencontrés par les usagers du RER B.

La question de la ligne rouge du métro du Grand Paris

Si aujourd’hui, la majorité des élus de notre département et du Val d’Oise sont convaincus de sa très grande utilité, tout le monde n’est pas d’accord sur le parcours. En effet, la station qui devrait voir le jour en plein milieu du triangle de Gonesse n’a de sens que si Europa City voit le jour. D’ailleurs Europa City veut cette gare, en toute logique évidemment.

Le problème est que cet énorme projet risque fort d’être le trou noir de tous les autres commerces et activités de loisirs aux alentours, rabaissant nos villes au rang de simples dortoirs.  Mais comme tout le monde tient à sa gare comme à la poule aux oeufs d’or, personne n’ose remettre en cause une seule gare au risque de voir la sienne mise en cause.

La somme des intérêts particuliers ne fait pas l’intérêt général, mais l’intérêt de ce projet est tel que chacun a l’air de s’arranger avec les contradictions.

Europa City est une mauvaise chose pour notre ville et pour les autres alentours, hormis Gonesse. Cette gare n’a pas d’intérêt.

La question du CDG Express

Personnellement, je n’adhère pas à l’idée d’une ligne dédiée entre l’aéroport et Paris. Même si cela a du sens de mieux desservir Paris depuis l’aéroport, l’investissement nécessaire au regard du nombre de passagers potentiels relèverait du gâchis.

Pour autant, étant moi-même usager du transport aérien pour mes activités professionnelles, je ne peux que constater que le RER B actuel n’est pas du tout en adéquation avec le transport de passagers chargés de plusieurs valises.

Il est clair que l’amélioration nécessaire du RER B pour les usagers du quotidien ne doit pas faire oublier que l’amélioration des conditions de transport des usagers de l’aérien est également indispensable.

Frank Cannarozzo

Ensemble préparons l'avenir ! Samedi 23 Février A 20h, Grand Buffet Républicain à la salle Chanteloup !





Aux Locataires de l'OPH : copie de la lettre envoyée au Maire !





Problème de stationnement, Quartier des Etangs : Lettre au Maire !



Vous trouverez ci-dessous le tract, copie de la lettre envoyée au Maire d'Aulnay, concernant le problème de stationnement du Quartier des Etangs. La mise en place d'un plan de stationnement provisoire serait la solution idéale sur du court termes, mais rapporterait moins que la distribution d'amendes ... 






mardi 29 janvier 2013

Aulnay-sous-Bois Mitry-Ambourget : la Morée privée de chauffage depuis des mois


Odette, 64 ans, n’a jamais connu ça. Dans les 800 logements de la copropriété de la Morée, à Aulnay, on grelotte depuis octobre.






Odette ouvre la porte en claquant des dents. Elle serre contre elle une couverture et rajuste son bonnet de laine. « Je le garde même la nuit, pour dormir », explique cette femme de 64 ans. En seize ans, cette locataire de la rue des Aulnes, à Aulnay-sous-Bois, n’a jamais rien connu de tel. Eric, son petit-fils de 34 ans, s’apprête à aller acheter un radiateur d’appoint. Comme tant d’habitants de la Morée depuis trois semaines. Dans cette copropriété de 800 logements du quartier Mitry-Ambourget, sortie de terre dans les années 1970 et sous administration judiciaire, le chauffage, qui arrive d’ordinaire par le sol, se fait désirer depuis octobre.

La ville pourrait installer une chaudière mobile

« On vit tous dans le salon depuis deux semaines, près du chauffage d’appoint », explique la maman d’Ines, 10 mois, enveloppée en permanence dans une serviette de toilette. Douches rares, rhumes à répétition, triple épaisseur de vêtements, chacun s’organise. « J’ai relevé 8 degrés dans la chambre quand il faisait très froid dehors », déplore Ghislaine, retraitée en rez-de-chaussée qui garde son petit-fils. « Depuis vendredi, nous avons recueilli 410 signatures », assure Richard Freund, qui mobilise ses voisins pour trouver une solution. L’administrateur judiciaire, qui gère la copropriété dans le cadre d’un plan de sauvegarde, envisage d’attaquer l’exploitant du réseau de chaleur Coriance. Me Philippe Blériot, dans une lettre au maire PS d’Aulnay, pointe les carences de l’entreprise, qui « non seulement ne respecte pas ses obligations contractuelles, mais en outre ne communique aucune information et agit avec un mépris insupportable pour les habitants et l’administrateur provisoire ».

Une responsabilité rejetée par Coriance qui pointe à l’inverse une « gestion de patrimoine défaillante ». « A la Morée, la vétusté des installations est telle que cela provoque des difficultés techniques, particulièrement ressenties cette année », note Frédéric Turin, directeur du développement et de l’énergie. La bonne nouvelle viendra peut-être cet après-midi, de la bouche du maire, attendu par les copropriétaires lors d’une réunion dans le quartier à 14h30. En attendant de pouvoir intervenir en profondeur sur le réseau de chauffage, la ville va trouver une solution transitoire. Soit elle aura recours à une chaudière mobile — comme à la résidence de la Bruyère à Bondy il y a trois semaines —, soit l’OPH mettra à contribution ses propres chaudières.

Au printemps prochain, les services de la ville devraient réaliser des travaux sur le réseau, en partie obstrué. « Il y a un problème d’embouage des canalisations, explique Raoul Mercier, conseiller municipal PS chargé des copropriétés. Intervenir maintenant en pleine saison de chauffe, c’est prendre le risque de rompre une canalisation et de mettre tout le réseau en panne. Il faudra donc sans doute attendre avril. » L’élu attribue ces problèmes à un manque d’entretien, notamment du temps de l’ancien syndicat de copropriété.

Source : Le Parisien

lundi 28 janvier 2013

28 janvier 2013 : L'opposition de droite invite au débat !


N'oubliez pas ce soir, 19h30, salle Gainville, l'Opposition à "l'ère Segura" (Source le parisien) vous exposeront les dernières décisions votées aux conseils municipaux.
Venez nombreux !
Vous trouverez ci-dessous l'article du Parisien :



Union Pour Aulnay.

Lettre d'Elisabeth RODRIGUES : "Voilà Pourquoi je rejoins Union Pour Aulnay !"

Aulnaysienne depuis vingt ans, j’ai toujours été attachée à la qualité de vie
qu’offrait notre ville et à son développement raisonné. Mais les choses ont
beaucoup changé ces dernières années.
Depuis 2008, je constate une incroyable dégradation du cadre de vie
aulnaysien. Je ne reconnais ma ville, tellement la situation a empiré dans
tout un tas de secteurs : urbanisme incohérent; propreté de la ville laissant
à désirer; commerces de proximité en danger, sécurité mise à mal ; emplois
menacés.

Aujourd’hui, plus personne n’est épargné : l’insécurité et le malaise ambiant
touchent tous les quartiers de notre ville. Et les cris d’alarme se multiplient
pour dénoncer cet état de fait.

La situation est particulièrement drammatique en ce qui concerne la sécurité.
Est-ce normal pour une ville comme la notre de ne plus avoir de rondes de
Police Municipale la nuit ? Comme si les problèmes n’éxistaient plus… Comme
si l’on pouvait se reposer sur la seule action d’une Police Nationale sollicitée de
toutes parts et appellée à intervenir sur l’ensemble du département…
Comment faire face à l’augmentation des cambriolages, des voitures
vandalisées, des violations de domiciles avec les propriétaires à l’intérieur ?
Même enfermé chez soi, personne n’est en sécurité !

Aujourd’hui, je souhaite que notre ville puisse à nouveau offrir un cadre de vie
agréable et sécurisé pour tout les Aulnaysiens. Que les incivilités reculent dans
tous les quartiers et que l’on puisse se déplacer sans appréhension.

En tant que mère de famille, c’est quelque chose qui ne peut pas me laisser
indifférente.

Je souhaite concrètement apporter ma contribution au changement et agir
pour la collectivité, afin de construire un vrai projet pour l’avenir de notre
ville. Voilà pourquoi je rejoins l’Union Pour Aulnay.

Elisabeth Rodrigues

Union Pour Aulnay N°3, le tract de l'Opposition Municipale !


Union Pour Aulnay N°3, le tract de l'Opposition Municipale !

Disponible en cliquant sur le lien suivant :

UPA N°3

Agréable lecture à tous !

mardi 15 janvier 2013

Union Pour Aulnay N°1, le journal de l'Opposition Municipale




Vous devriez trouver prochainement dans votre boîte au lettre, si ce n'est pas déjà le cas, le numéro 1 du petit journal intitulé :

UNION POUR AULNAY disponible en cliquant sur le lien suivant :

UPA N°1

Agréable lecture à tous !

Tract distribué les 12 et 13 janvier sur les marchés


Vous trouverez ici le tract distribué le week-end dernier sur les marchés :

UPA n°2

dimanche 6 janvier 2013

2012 laisse place à 2013 : Bonne Année à tous !

Nous l’avons échappé belle ! Contrairement aux prédictions de quelques illuminés et autres pseudo-spécialistes des calendriers Maya, le premier jour de l’hiver n’a pas été synonyme de fin du monde, ou d’un cataclysme majeur.

Ce à quoi, en revanche, les habitants d’Aulnay n’échappent pas, c’est à la gestion catastrophique de leur ville par la majorité en place depuis 2008. Explosion de la dette, projets d’urbanisme mégalos et grave détérioration des conditions de travail des employés municipaux, en seulement 5 ans !

 L’année 2012 qui vient de s’achever ne nous a pas épargné mauvaises nouvelles et mauvaises actions. On pense d’abord au dossier PSA avec Monsieur le maire et ses amis politiques dans le rôle de pompiers-pyromanes. Ces derniers n’ont cessé de souffler sur le feu, expliquant au printemps que tous ceux qui proposaient de lancer des réflexions pour un projet alternatif sur le site d’Aulnay en souhaitaient la fermeture. Prôner une telle attitude, c’était ne pas tenir compte du contexte difficile de l’industrie automobile et réduire les perspectives d’avenir pour des milliers d’employés de PSA. Mais les dirigeants socialistes n’en avaient cure : s’ils gagnaient les élections présidentielles, ils empêcheraient toute fermeture ! On connaît la suite : le PS n’a aucune solution miracle et la fin de la production des C3 à Aulnay a été confirmée par la direction du groupe… Qu’importe, Monsieur le maire a déjà prêt dans son sac quelques entrepreneurs venus du monde entier –hier Chinois, aujourd’hui Américains, demain on ne sait qui encore…- pour relancer l’activité économique sur notre ville. Tout cela prêterait à sourire si l’horizon de nos concitoyens n’était pas assombri par les menaces de chômage, de récession et de baisse du pouvoir d’achat.

On entend tout et son contraire, selon l’auditoire et les circonstances. Une sorte d’improvisation permanente qui se retrouve également dans des dossiers d’urbanisme comme celui du projet de construction de la Croix Blanche, à l’emplacement de l’ancien Hôtel des impôts, ou bien par rapport aux perspectives de développement des transports franciliens  à travers le Grand Paris.

Par le biais de ses organes de propagande, Monsieur le maire avance, quoi qu’il arrive, que tout va bien, qu’il œuvre pour le bien être de l’ensemble des Aulnaysiens. Est-ce par exemple pour améliorer leur sécurité qu’il a supprimé les équipes de nuit de la Police Municipale ? On peut légitimement en douter compte-tenu des incidents à répétition survenus sur notre ville et largement relatés par la presse.

Les motifs d’inquiétude sont divers et leur nombre augmente de semaine en semaine. C’est pour y répondre et préparer demain que l’opposition municipale a créé l’Union Pour Aulnay et compte y fédérer tous ceux qui refusent le déclin vers lequel l’actuelle majorité est en train de pousser la ville. 2013 sera une année cruciale pour bâtir un projet ambitieux, tout en combattant la politique du pire enclenchée par Monsieur Segura.

Espérant vous voir rapidement rejoindre nos rangs, nous vous adressons tous nos vœux pour cette nouvelle année.








mardi 1 janvier 2013